Les classes passerelles

Les classes passerelles sont un dispositif nouveau destiné à offrir à des bacheliers professionnels encore sans proposition d’admission des solutions de poursuite d’études en STS : elles créent les conditions d’un parcours sécurisé permettant au terme de l’année de classe passerelle, voire même au cours du premier trimestre, l’admission en STS.

Pourquoi ? Pour qui ?

Accueillir des bacheliers professionnels avec un avis favorable sans proposition d’admission en STS et qui auraient besoin de consolider leurs acquis pour assurer leur réussite en BTS. A titre exceptionnel, le dispositif pourra bénéficier à des bacheliers technologiques.

Permettre à ces jeunes d’atteindre les attendus des différentes spécialités de STS et leur proposer un vrai parcours de réussite qui permettra de sécuriser leur poursuite d’études en STS dans des conditions optimales.

Ceux qui remplissent les conditions pourront bénéficier des bourses de l’enseignement supérieur.
Ce dispositif est proposé dans les lycées publics ou privés sous contrat.

Quelles modalités pédagogiques ?

L’organisation pédagogique et les contenus de formation doivent être adaptés aux besoins des élèves, au regard des spécialités de BTS visées et comprendre des enseignements généraux, des enseignements professionnels et des périodes de stages en entreprise.

L’accompagnement des bacheliers professionnels est ainsi renforcé avec un dispositif qui permet l’intervention prioritairement de PLP et aussi celle des enseignants de BTS, ainsi que la mise en place en en deux axes : une aide à l’orientation, un tutorat par un élève de STS.

Objectifs spécifiques et actions communes :

  • Découverte des métiers envisageables, des possibilités de poursuite d’études, rencontres avec des professionnels et partenaires des lycées associés, période(s) d’immersion en STS (échanges avec étudiants/apprentis, professeurs/formateurs), périodes de stage en entreprise.
  • Développer des compétences méthodologiques
  • Développer des compétences psychosociales
  • Renforcer ou compléter les acquis des élèves dans la perspective d’une meilleure adaptation à l’enseignement supérieur : à déterminer en fonction des besoins des élèves, selon le positionnement réalisé à partir d’un diagnostic réalisé à l’entrée de la classe passerelle.

Au cours de cette année, le bachelier pourra en effet :

  • échanger avec les équipes pédagogiques de l’établissement sur les compétences à consolider
  • rencontrer, lors des immersions en classe de STS et des stages en entreprise, des acteurs de l’enseignement supérieur et du milieu professionnel
  • privilégier les échanges avec les étudiants/apprentis dans le cadre du tutorat
  • prendre connaissance des ressources qui vont permettre de réussir en BTS

A l’issue de la classe passerelle

D’une durée d’une année, sans constituer une année de préparation du BTS mais bien une année de préparation à l’entrée en STS, celle-ci ne donne pas lieu à certification.
Avec un affichage des objectifs et des critères d’évaluation, une attestation de formation, à l’issue de la formation, est délivrée à chaque élève par le chef d’établissement qui indique, notamment, les compétences travaillées et les stages effectués.

Cette formation assure l’entrée en STS et l’admission en STS peut être prononcée au cours du premier trimestre de la classe passerelle.

L’entrée en STS au bout d’un an se fait sous réserve d’assiduité tout au long de l’année.

La poursuite d’études en BTS peut également se réaliser en apprentissage.
Les modalités d’accès en STS sont différentes selon que l’académie mette en oeuvre ou non l’expérimentation régie par le décret n°2017-515 du 10 avril 2017.

  • Dans les académies expérimentatrices, l’avis favorable initial de terminale est maintenu et l’admission en STS est prononcée par le recteur.
  • Dans les académies non expérimentatrices, l’accès à une STS est conditionné à un avis favorable rendu par le chef d’établissement de la classe passerelle.

Source : circulaire n° 2018-089 du 18-7-2018 relative à l’organisation des classes passerelles, parue au BOEN et BOESR n°29 du 19 juillet 2018.

http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin officiel.html?cid_bo=132734

Les commentaires sont clos.